L'art en Asie du sud-est

L’Asie du sud-est concerne les pays situés entre l’Inde et l’Extrême-Orient. Il s’agit du Laos, Vietnam, Birmanie, Cambodge, la Péninsule malaise, Thaïlande, les Philippines et l'archipel indonésien. En raison de leur situation géographique, l’art dans cette partie du globe est le fruit de nombreuses années d’évolution. Il est difficile de résumer l’art de l’Asie du sud-est en quelques mots, tellement celle-ci se révèle riche et variée.

L’art Khmer se distingue par son architecture particulière qu’on retrouve dans de nombreux édifices religieux au Cambodge mais également au Laos, Vietnam et Thaïlande. La vitrine la plus connue de l’art Khmer est sans doute le site d’Angkor au Cambodge. L’art se matérialise par le savoir-faire en matière de sculpture. Les temples sont réalisés avec de simples empilements de blocs de grès. Ils se distinguent à leur sommet par des représentations des dieux Vishnu, Shiva ou encore Brahma, Devatas et Asparas.

L’art du champa est né au Vietnam et doit son nom au Royaume des Champas ou Cham qui ont peuplé le Vietnam. L’art du champa est particulièrement connu pour son attrait à travailler les briques. On retrouve notamment le sanctuaire My Son qui réunit un ensemble de temples chams réalisées dans le pur style champa. Il existe également un Musée de la sculpture cham qui regroupe les grandes œuvres de cet art. Situé au centre du Vietnam, le Musée abrite notamment une sculpture de l’autel de My Son ou encore une statue du bodhisattva Laksmindra Lokesvara dont la valeur est estimée à 5 millions de dollars.

Dans l’art indonésien on connait particulièrement le savoir-faire textile avec notamment le fameux batik mais aussi le songket et ikat. Le batik indonésien a été sacré patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco. La technique du batik a été créée il y a près de 1000 ans et se distingue par un savoir-faire artisanal qui consiste à peindre à la main des motifs sur un tissu en coton et en soie.